L’Inde du Sud : Goa et ses plages

Après l’Inde du Nord nous mettons le cap pour le sud. Pour s’y rendre nous prenons un avion, le trajet ne dure que 2h30. A notre arrivée à l’aéroport, nous sentons déjà que le sud est plus décontracté que le nord. La végétation change également, elle est verdoyante et luxuriante. 

Pour cette étape de notre périple nous n’avons pas énormément de choses à vous raconter à part qu’on est tombés malades (grosse intoxication alimentaire) et que nous avons chiller au bord de la mer parce qu’on étaient (justement) malades. Malades comment ? Faiblesse physique, perte d’appétit, écoeurement à la vue de la nourriture et de odeurs, passages réguliers aux toilettes et j’en passe 😉

fullsizeoutput_d3e
Goa – Benaulim

Durant 5 jours nous avons logé dans un appartement près de Betalbatim (type OYO)  nous étions assez loin de tout.. sauf du supermarché. En plus de ça notre appartement était sale, ultra bruyant, pas du tout fonctionnel et du personnel pas très serviable. Pour entrer plus dans les détails nous avions en notre possession deux verres, deux fourchettes, deux assiettes et pas de quoi cuisiner.

IMG_3812
Liquide vaiselle indien

Nous avons loué un scooter pendant 5 jours pour 2 000 Rs soit 400 Rs par jour. On a décidé d’aller voir du côté de Palolem et d’Agonda Beach. Nous mettrons 1h30 à l’aller et 1h au retour. Vous voulez savoir pourquoi ?! Eh bien parce que nos chers amis les « policiers » indiens nous ont contrôlés et amendés pour non port du casque du conducteur. En même temps, nous avions qu’un casque et Jean étant galant c’est moi qui le portais. Sauf que NON !

Logique extrême indienne c’est le conducteur qui doit  l’avoir. 

Et nous voilà partis dans une discussion avec la police indienne, d’ailleurs le policier se prenait pour un cow-boy, il avait une canne qu’il brandissait en nous parlant avec un anglais incompréhensible, refusant de me parler (certainement car je suis une femme) manque de bol pour lui Jean ne parle pas anglais. Nous donnons notre permis de conduire, sauf que pendant ce temps trois mecs passent devant nous et SANS casques normal… Alors un peu agacés on leur demande pourquoi ils ne les arrêtent pas, ils nous répondent qu’ils sont partis retirer de l’argent au ATM pour payer leur amende (Ouai.. d’accord prend nous pour des jambons). Nous refusons donc de payer tant que les autres ne reviennent pas.. 10 minutes plus tard, personnes. Bref, ils nous agacent.. on leur tend 100 Rs et partons légèrement énervés. En mode :  » Your are not a good cops, come in France, come « .

Après une demi-heure d’arrêt auprès des policiers et 1h de route nous arrivons à Palolem Beach. Beaucoup plus de restaurants et de petites cabanes que sur Benaulim.

IMG_3822
Palolem Beach

 

IMG_3824
Palolem Beach

Après une baignade à Palolem Beach on prend la route vers Agonda Beach, les plages de Goa sont belles mais nous ne les avons pas trouvés extraordinaires. Elles se ressemblent plus où moins toutes, de longue étendue de sable et de palmiers.

IMG_3827
Agonda Beach
IMG_3838
Agonda Beach
IMG_3836
Agonda Beach

Nous finissons notre séjour à Goa du côté d’Anjuna Beach, la plage est un peu plus animée en journée que les autres. Nous avons également été faire un tour du côté du Saturday Night Market qui n’est pas un incontournable mais nous avons passé un bon moment devant les différents concerts. En revanche, tout est extrêmement cher ici, business is business !

IMG_3888
Anjuna Beach
IMG_3912
Anjuna Beach
IMG_0328
Anjuna Beach
fullsizeoutput_d47
Anjuna Beach (iPhone)

Malheureusement pour nous notre séjour à Goa ne c’est pas passé exactement comme on l’avait planifié.. Mais bon dans la vie il faut savoir écouter son corps et là nos corps nous disaient de se reposer, impossible pour nous de prendre le scooter à plus de 5km. Nous n’avons pas pu aller dans le Old Goa, ni à Panjim à notre grand regret.

« Il faut entretenir la vigueur du corps pour conserver celle de l’esprit. » Vauvenargues

En ce 25 janvier, nous quittons l’Inde il est 5h du matin et nous attendons notre avion pour Chennai puis pour Colombo, direction le Sri Lanka. Pendant notre transit nous faisons la connaissance de Leila, une libanaise d’une soixante d’année avec qui on passera tout le voyage jusqu’au taxi à Colombo. Elle nous donnera une toute autre énergie pour la suite de notre voyage (du changement pour nous..affaire à suivre).

 

Namaste à tous __/\__

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s