Break à l’italienne à Bologne

La ville de Bologne n’est pas aussi convoitée que ses cousines Rome, Florence ou encore Venise !

Mais nous, on a adoré la « ville rouge » d’Émilie-Romagne !

Bon..Faut dire qu’au début on en connaissait même l’existence mais puisque les billets d’avions n’étaient pas si cher que ça (70 euros aller-retour) on s’est dit que ça ne devait pas être si extravagant que ça.. Vilains !  Après tout « l’habit ne fait pas le moine ».

On avait envie où plutôt on mourrait d’envie de faire un BREAK pour attaquer au mieux la fin d’année. Finalement, après quelques recherches sur la ville et son histoire, deux trois échanges avec la famille, HOP HOP, check les billets d’avions pour Bologne. On ne vous cachera pas qu’on s’est fait plaisir sur l’appartement : Résidence Sant’orsola, environ 300 euros pour 3 nuits à deux.

Ca c’était l’époque où on ne savait pas encore qu’on allait partir faire le tour de l’Asie 2 ans plus tard, parce que maintenant ça s’est FINIS mes ptits, maintenant c’est le mode économie activé ++++ !

Enfin revenons à nos moutons où plutôt à Bologne ! La première chose qu’on a ressentie en arrivant à Bologne c’est le climat tranquillo, ce qui est plutôt bon pour notre BREAK. Le centre historique, les bâtisses rouges et les arcades nous ont convaincus dès le premier regard. C’est également une ville à taille humaine qui détient la plus vieille université d’Europe, fondée en 1088 où l’esprit revendicateur de l’étudiant est bien présent au sein du quartier universitaire.

 

p1020367
Rue adjacente à la Piazza Maggiore

 

  • Le plus haut sommet de Bologne :

Escalader les 498 marches de la tour Asinelli, attention les vieilles marches en bois sont d’époque, vigilance aux personnes ayant le vertige, aucune accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. De là-haut on voit que la ville est belle et bien rouge mais surtout on en prend pleins les mirettes. On voit que les deux tours sont bien penchées (Asinelli et la tour Garisenda). Il faut compter 3 euros pour y monter.

p1020372
Vu de la tour Asinelli

 

 

p1020369
Vu de la tour Asinelli

 

 

  • La fontaine de Neptune :

Elle est située sur la Piazza Nettuno, adjacente a la Piazza Maggiore. Les habitants l’appellent familièrement « le Géant » en raison de sa taille. Elle a été édifié au XVIe siècle par Jean de Bologne. Ne manquez pas les sirènes avec les quatre jets d’eau sortant des tétons, gros scandale à l’époque ! Faites un voeu.

 

p1020361
Fontaine de Neptune

 

 

p1020360
Fontaine de Neptune

 

Enfin imprégnez-vous de la place Piazza Maggiore, allongez vous au soleil, c’est là le coeur de la ville. N’oubliez pas de flâner dans le quartier étudiant, de déguster les tortellinis, les risottos et la mortadelle.

Pour tous les déplacements on a fait travailler nos petites jambes mais la ville est plutôt bien desservies par les bus et taxi.

 

p1020396
Piazza Maggiore

On ne regrette absolument pas notre choix, Bologne fut une surprenante découverte aussi bien culturellement que gastronomiquement, on c’est régalé !

On vous l’a conseille. N’hésitez plus, sautez le pas. On y retournera pour sûr.

Ciao !