Un week-end à Lisbonne

 « Pour le voyageur qui arrive par la mer, Lisbonne, même de loin, s’élève comme une ravissante vision de rêve, et se découpe clairement contre le bleu vif du ciel que le soleil réchauffe de son or. Les dômes, les monuments, les vieux châteaux font saillie au dessus du fouillis de maisons et semblent être de lointains hérauts de ce séjour délicieux, de cette région bénie. » Pessoa

La ville de Lisbonne est une de mes préférés, c’est le coup de coeur pour moi ! C’est une capitale accueillante et surprenante. La belle Lisboa !

Nous avons pris un vol très tôt afin d’arriver dans la matinée. Nous avions réservé un appartement sur Booking.com dans le quartier de l’Alfama, très bien situé et joliment décoré : LxWay apartments Affama Regueira. L’Alfama est un des quartiers les plus authentiques de Lisbonne, c’est aussi le berceau du style musical portuguais : le fado. C’est l’unique quartier ayant résisté au séisme de 1755.

Pour cette première journée, nous avons beaucoup marché ! Chaussez-vous bien car ça grimpe, ça redescend et ça grimpe. On s’est rendu sur la place Dom Pedro IV puis nous avons continué en direction de la place des commerces où Praça do Comércio. Dans l’après-midi nous avons regagné l’Alfama avec le mythique tram n°28. Puis, on a fait une longue pause au mirador de Santa Luzia avec son belvédère fleuri, offrant une vue panoramique sur le quartier de l’Alfama et sur le fleuve Tage. De notre séjour à Lisbonne on retiendra également le mirador du Jardin de Torel ou Jardim do Torel où la vue du soleil couchant est superbe.

img_2093
Praça do Comércio
img_1890
Mirador de Santa Luzia
10568862_10204949256750792_6841489647347743027_n
Mirador de Santa Luzia
10615525_10204954338397830_8039676010854588505_n
Mirador Jardim do Torel

On a tellement marché durant cette journée qu’une sieste s’est imposé, des vrais bébés !

Pour dîner on vous conseille un petit bistrot brésilien dans l’Alfama : Canto da Vila. Accueil chaleureux et repas au top. Compter entre 5 et 14 euros pour un plat bien fourni, n’oubliez pas le vin !

Le lendemain, réveil matinal, ça pique un peu les yeux. Quand faut y aller, faut y aller ! Cap à l’ouest et direction Belèm. Pour s’y rendre, on prend le tram n°15 qui part de la praça da Figueira, durée du trajet environ 30-40 minutes.

A voir à Belèm :

  • Mosteiro dos Jeronimos ou monastère des Hiéronymites : ouvert tous les jours sauf le lundi, s’y rendre le tôt le matin de préférence. 6 euros l’entrée. Le site vaut le détour, il est classé patrimoine mondial de l’Unesco, c’est un joyau de l’art. Les travaux de ce magnifique monument ont duré presque un siècle. A l’entrée de l’église Vasco de Gama et Luiz Camoes nous accueille..dans leur tombeau.
  • Tour de Belèm : ouvert tous les jours sauf le lundi, 6 euros l’entrée. Elle se compose de quatre étages de salles voûtées. Anciennement elle servait de tour de contrôle maritime.
10710375_10205567390923760_2696722787026039176_o
Mosteiro dos Jeronimos

Pour le dernier jour, direction la plage, histoire de sentir l’air marin. Pour s’y rendre il faut prendre le bus n°161 sur la praça de Espanha direction Costa da Caparica. Compter environ une cinquantaine de minute de trajet. Puis nous empruntons le petit train jaune directement sur la plage (circulation en fonction du temps) qui dessert les plages entre Costa da Caparica et Fonte da Telha. Pour la baignade, ça ne sera pas pour aujourd’hui, l’eau est beaucoup trop froide !

10641197_10204954310677137_7724543346403574252_n
Petit train – Costa Da Caparica

En fin de journée, on regagne le centre de Lisbonne dans le quartier du Chiado pour visiter le Convento-museu do Carmo, une église du XIV ème siècle, qui vaut le détour de par l’atmosphère qu’elle dégage. Ouvert tous les jours sauf le dimanche, l’entrée coûte 3,50 euros.

img_2052
Convento-museu do Carmo

Pour finir ce week-end en beauté, on se dirige dans le Bairro-Alto pour siroter une caïpirinha, quartier de prédilection de la nuit lisboète.

10622799_10204954343757964_1369394796999400343_n